Rechercher

Au bord de l'eau

L'eau est partout autour de nous, personne ne peut y être indifférent. Elle s'invite dans nos vies de façon plus ou moins discrète. Aujourd'hui, plus imposante, car souvent négligée.


Elle nous accompagne depuis notre création, elle nous berce durant notre construction. Elle nous lave chaque jour et prend soin de notre corps, tout au long de notre vie.

Elle prend soin de nos cellules, jusqu'au plus profond de nous-même.

Elle nous amuse, lors de baignades.

Elle contribue à notre alimentation, au sens du beau et du bon...

L'eau fait partie de nos vies depuis toujours.

Elle était là avant nous et sera là, après nous.



Connectée aux éléments depuis si longtemps, consciente du lien au vivant, bien au-delà de l'humain, j'ai à coeur d'honorer des moments de silence et de communication avec cette nature, de temps en temps.

Particulièrement attirée par l'eau depuis toute petite, j'ai la chance de la rencontrer d'une si belle manière, depuis plusieurs semaines.

Malgré cela, je ne peux m'empêcher d'observer ce "quelque chose qui ne va pas" ces derniers temps.

Après plusieurs méditations et temps de silence, plusieurs bains dans différentes eaux, j'ai terminé cette rencontre en bord de mer.


J'ai marché à ces côtés, les pieds lavés par les vagues, j'ai marché sous la pluie tout en travaillant mon ancrage à la Terre.

Puis j'ai écouté. J'ai laissé cette énergie de la mer me traverser toute entière et j'ai demandé comment elle allait, comme à une amie que l'on rencontre, après un long moment d'absence.


J'ai senti là, une énorme tristesse m'envahir.

Comme si personne n'avait jamais pris la peine de le lui demander.

J'ai pleuré pendant plusieurs jours pour libérer ce trop plein d'eau en moi.

Et là, je me sui rappelée ce trop plein d'eau auquel nous devions faire face aujourd'hui.


La mer est triste, la mer se sent délaissée et non considérée.

Je l'ai remerciée et j'ai réalisé à quel point nous profitions de cette ressource, sans même dire merci.


Je suis revenue le lendemain et cette fois, j'ai envoyé tout l'amour que je pouvais à cette mer. Plutôt que d'attendre que cette eau me lave, me purifie, m'amuse ou que sais-je encore, je lui ai donné.


J'ai eu envie de charger cette eau de bonnes énergies, comme je le fais en séance avec mes patients. J'ai visualisé cette énergie d'amour et de lumière, se répandre partout dans cette mer et rejoindre, d'autre mers et d'autres océans.

J'ai demandé que chaque être vivant puisse connecter à cette vibration, au contact de cette eau.

Et à ma manière, contribuer au soin de ce monde vivant.



Le jour suivant, la mer était douce, les vagues presque inexistantes, juste comme une caresse sur les chevilles. Le ciel était teinté de rose et le vent, léger, soutenait cette ambiance de douceur et de tendresse.


Au contact de l'eau, j'ai ressenti un apaisement en moi et mon coeur se réchauffer. Et là, j'ai accueilli un merci, au plus profond de mon être.


Pour terminer cette exploration au contact de l'eau, je me suis baignée complètement et j'ai profité de ce soin tout entier. Je me suis sentie purifiée et rechargée, avec un sentiment d'être privilégiée.


Oui, cette sensibilité qui me traverse au quotidien est parfois compliquée à gérer.

Et en même temps, elle est un véritable cadeau dans des moments aussi beaux.


Juste pour se rappeler de profiter de chaque instant, du moment présent, de chaque sensation, de revenir à l'essentiel. La beauté, l'amour et le bonheur sont là, à portée de main, pour celui ou celle qui sait s'en rendre compte et en prendre soin.


Juste dire MERCI pour ce qui est et accueillir ce qui vient.


Tendrement,

Yas


Texte et photos: Yasmina Janssens

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout